On ne sait jamais. La réputation d’une marque ou d’une personne ne se joue plus uniquement sur Google, avec un nom de domaine du genre votrenom.com. Les internautes, amis, contacts, prospects, clients, collaborateurs… cherchent et trouvent désormais des informations sur vous (ou celui qui se fait passer pour vous) ailleurs que sur Google : depuis peu, sur Twitter. Pour ne citer que ce « média social ».

Avez-vous votre compte Twitter en @votrenom ou @votremarque, comme vous avez (intelligemment) réservé votre nom de domaine ? Il vaut mieux, les squatteurs peuvent penser à vous.

Voici ce qui pourrait vous arriver si vous ne le faites pas aujourd’hui, exemples réels à l’appui. Certains comptes Twitter ne sont pas officiellement squattés, ça reste à vérifier :

• @Bouygues : inactif
• @Nike : inactif et protégé
• @Areva : bien chargé ce compte Twitter, comme l’explique ReadWriteWeb dans son post sur l’activisme 2.0
• @Yvesbertrand : à voir, très marrant, une interprétation parodique (ou pas) des carnets de l’ex-patron des RG !

En tant qu’utilisateur de Twitter, nous nous questionnons sur les types de contenus diffusés sur Twitter, et les proportions dans lesquelles ils sont diffusés. La plupart des non-utilisateurs vous diront qu’on trouve sur Twitter beaucoup de choses inutiles, un peu comme sur un Skyblog (j’en connais qui vont bondir)… Et vous savez quoi ? Ils ont raison de le penser. En tout cas pour les 40% de tweets sans intérêt. Parce que c’est sans compter les 6 tweets sur 10 qui proposent, au choix, de l’info, de l’auto-promo, du dialogue, de la recommandation de valeur. Ou encore du Spam, évidemment.

Des chiffres à l’appui

Ceci résulte d’une étude menée par Pear Analytics sur une masse de 2000 tweets. L’analyse de l’agence a permis de distinguer 6 catégories de contenus, prouvant ainsi que le monologue sans saveur et la conversation représentent la majeure partie des contenus diffusé sur le réseau.

Mais attention, n’oubliez pas que c’est à vous de faire votre choix parmi les personnes à suivre. Sur Twitter, vous recevez les contenus que vous méritez ; autrement dit, à vous de rechercher les sources de valeur. Le blabla s’élimine facilement !

Enfin, et c’est le côté pratique de l’étude, il apparaît que les RT (retweets = forward) sont plus nombreux en fin de matinée et le lundi. Voilà qui vous indique quand diffuser les infos les plus importantes à vos yeux pour augmenter les chances de viralité.

Bref, que vous soyez une entreprise, une personnalité ou un internaute comme un autre, foncez sur Twitter réserver votre compte. Mais peut-être que les professionnels seront un jour préservés du squatting, si Twitter décide de lancer une offre Pro… payante ?

Finalement, les médias sociaux sont à double tranchant : nous sommes obligés d’y être pour que personne n’y soit à notre place. Et ça vaut surtout pour les marques !